Petit poucet dans le monde des spiritueux, FAIR voit le jour en 2009 lorsqu’Alexandre Koiransky décide de lancer cette marque issue du commerce équitable. Son ambition : proposer un concept entièrement français, autour de divers produits du monde entier.

Au départ, il lance sur le marché une vodka élaborée à partir de quinoa, une plante herbacée cultivée depuis des millénaires sur les hauts plateaux d’Amérique du Sud, plus particulièrement en Bolivie. Puis le projet prend son envol et la gamme s’agrandit avec un rhum de Belize, une liqueur à base de café du Mexique, une liqueur de goji du Tibet et un gin à base d’épices indiennes. Le jeune entrepreneur ne débute pas sa carrière dans de grands hôtels et restaurant luxueux, mais au cœur des ghettos aux Etats-Unis, où il vend du cognac à une classe qui rejette le whisky, boisson de la classe dominante.

Alexandre Koiransky est souvent décrit comme un « Robin des Bois des spiritueux » pour son courage et les engagements pris par sa marque. FAIR achète son quinoa 15% au-dessus du prix du marché et reverse 2,5% de son chiffre d’affaires à l’organisme certificateur. Son pari : proposer des produits respectueux de l’homme dans la gamme des « super premium ». Un pari gagnant !

Au niveau du design, la marque FAIR tranche aussi nettement. Son apparence minimaliste et élégante se distingue dans un paysage de vodkas premium aux formes plus clinquantes